Les sept compétences indispensables aux créateurs d’entreprise

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

A l’occasion du salon Go Entrepreneurs qui s’est tenu en avril à Paris, Morgane Marc et Romain Froment, experts-comptables associés d’Absoluce, ont exposé lors d’un atelier quelles étaient selon eux les compétences que doit développer tout créateur d’entreprise pour assurer son succès.

Lorsqu’un porteur de projet décide de sauter le pas et de devenir entrepreneur, il se préoccupe généralement avant tout de son business plan, de sa négociation de prêt avec les banquiers, etc. Si ces démarches sont évidemment incontournables, pour réussir, au lancement de son activité mais aussi tout au long de sa vie d’entrepreneur, il devra maîtriser sept compétences clés.

Maîtrisez votre stratégie

La stratégie, c’est la manière dont on s’organise pour atteindre son objectif. Or c’est souvent ce qui fait défaut. Une organisation solide est le premier pilier de la réussite. Pour cela, deux outils reconnus pourront vous aider : la matrice SWOT : forces, faiblesses, risques et opportunités. C’est connu, tout le monde la remplit très bien, mais combien de créateurs et d’entrepreneurs en tiennent véritablement compte ensuite dans leur organisation et leur gestion du temps ? Quant à la méthode Canvas, elle s’articule autour de neuf blocs qui permettent de définir son modèle économique et l’organisation à mettre en place. Lorsque votre stratégie est claire dans votre tête, il s’agit de la formaliser par écrit. Cela vous permettra d’avoir une ligne directrice et de la partager.

Designez votre organisation

Le terme « design » fait penser au visuel, à la déco… Le design thinking permet d’appliquer à un nouveau produit ou à un nouveau service la même démarche que celle qu’aurait un créatif. L’idée est que l’expérience client est tout aussi importante, voire plus importante, que le produit ou le service lui-même. « Le créateur aura intérêt à réfléchir à son propre « effet waouh », à dessiner et à ressentir le parcours client afin de lui assurer une valeur ajoutée visible » recommande Romain Froment.

Ayez le courage de décider

Avant de décider, il s’agit de s’informer et de prendre des conseils. En dehors des conseils les plus proches des entrepreneurs, tels que les experts-comptables et les avocats, il existe de nombreux écosystèmes tels que des incubateurs qui sont précieux pour bien s’entourer. « Prendre les conseils d’experts, c’est bien, mais ensuite, le créateur d’entreprise doit décider seul, en sachant que toute décision comporte une part de risque. Décider, c’est aussi savoir dire non, également à soi-même, lorsqu’il faut se concentrer sur ses choix prioritaires » insiste Morgane Marc.

Gérez vos priorités

Qui n’a pas rempli au moins une fois la fameuse matrice d’Eisenhower qui permet d’identifier quelles sont les tâches importantes, urgentes, non importantes et non urgentes ? Dans un monde où la tendance est de tout faire en urgence, les créateurs qui savent bien gérer leur temps ont un avantage certain ! Gérer son temps, c’est d’abord se connaître soi-même et avoir identifié les moments où l’on est le plus productif pour se concentrer sur les tâches essentielles. C’est aussi se donner les moyens de décompresser et d’évacuer son stress.

Osez la transparence

Le succès, c’est 1 % de vision et 99 % de cohérence. Et la vision doit être impérativement partagée : avec ses associés évidemment si l’on en a, avec son banquier et ses financeurs, avec ses fournisseurs, ses clients et tous ses partenaires au sens large. Quel est votre objectif ? Faites-le savoir. Quelle est votre stratégie ? Faites-le savoir. Un succès ? Partagez-le. Un projet qui n’avance pas aussi vite que prévu ? Donnez l’information. Si vous savez partager votre vision, tout votre écosystème travaillera en cohérence. Et qui dit cohérence dit efficacité et épanouissement.

Cultivez votre empathie

L’empathie, c’est la capacité à écouter l’autre et à comprendre ses émotions. Pour cela, il s’agit d’être à l’écoute de ce qui est dit, mais aussi de savoir décoder les signaux non verbaux. Pour développer le sens du collectif dans l’entreprise, cette capacité d’écoute est indispensable. Etre capable d’écouter l’autre avec sincérité n’est pas si courant et pourtant, avec le développement du télétravail, aller chercher le lien à l’autre est plus que jamais vital pour s’assurer de l’adhésion de son équipe et de ses partenaires.

Faites simple

La simplicité est la sophistication suprême : cette maxime de Léonard de Vinci s’applique à merveille à la création d’entreprise. L’offre de produits ou de services proposés doit être simple et la valeur ajoutée immédiatement perceptible.

Comprendre, pratiquer et développer ces sept compétences est en soi un objectif ambitieux. Elles permettront au créateur d’entreprise d’incarner son projet avec force et conviction, sa meilleure valeur ajoutée étant de savoir exprimer ce qu’il est au plus profond de lui-même.