54 % de la TVA n'est pas réclamée : une tâche jugée trop complexe par les entreprises

COMPTABILITÉ / GESTION
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une étude SAP Concur intitulée « Le potentiel caché de la récupération de la TVA » présente les moyens utilisés par les entreprises pour récupérer de l'argent en temps de crise du Covid-19, les raisons qui les empêchent de récupérer efficacement la TVA et les outils numériques mis en place par les entreprises européennes pour les aider à mieux exploiter ce potentiel caché à l'avenir.

La pandémie a créé des défis radicalement nouveaux pour les chefs d'entreprise : au milieu d'un paysage fiscal déjà difficile, ils ont dû faire face à une recrudescence du travail à distance, à des gouvernements reportant les échéances de TVA et à des réglementations en évolution rapide, ce qui a conduit les collaborateurs à soumettre des notes de frais et des factures de manière inhabituelle. Face à cette équation complexe, les entreprises ont adopté des solutions à court terme pour maintenir leur trésorerie, telles que l'encouragement du paiement rapide des factures (25 %) et de la productivité du personnel (24 %).

Dans leur quête d'un solde positif, la plupart des entreprises ont négligé la récupération de TVA, alors qu'elle pourrait augmenter leurs revenus. Selon l'étude, ceci est dû à trois facteurs :

  • Des processus inadaptés de soumission de notes de frais et de factures multi-TVA : 22 % des responsables financiers déclarent ne pas récupérer la TVA parce que les employés soumettent des notes de frais avec des informations manquantes ou incorrectes et 23 % ne récupèrent pas la TVA en raison de taux de TVA différents pour des éléments figurant sur la même note de frais.
  • Une utilisation inefficace des outils numériques : bien que 60 % affirment avoir mis en place les outils numériques nécessaires pour récupérer la TVA, 52 % admettent ne pas en tirer le meilleur parti.
  • La complexité du traitement des demandes et de la mise en conformité : 48 % des entreprises s'attendent à un avenir financier encore plus sombre, avec des audits plus fréquents et des sanctions punitives en cas de non conformité.

Pierre-Emmanuel Tetaz, SVP et Directeur général EMEA de SAP Concur, explique : « La récupération de la TVA peut être un exercice notoirement complexe qui demande beaucoup d'attention et de temps, depuis le moment où les collaborateurs soumettent leurs notes de frais jusqu'aux formulaires fiscaux que les équipes financières soumettent à la fin de l'année fiscale. En outre, l'avalanche de remboursements de taxes et les changements de mesures gouvernementales dans le contexte de la crise du Covid-19 ont encore compliqué le processus. Il est important de préciser que la récupération de la TVA peut être une option importante pour maintenir la trésorerie mais, plus important encore, les questions de conformité doivent être prises en compte. »

Alors que les entreprises se tournent vers l'avenir, les dirigeants commerciaux et financiers commencent à voir comment les solutions basées sur l'IA les aideront à mieux exploiter le potentiel de la TVA :

  • 34 % des chefs d'entreprise pensent que cela fournira de meilleures données et de meilleurs rapports pour optimiser les dépenses de l'entreprise et identifier les possibilités d'économies.
  • 32 % des responsables financiers y voient une occasion de déployer leur équipe sur des priorités plus stratégiques.
  • 27 % des chefs d'entreprise pensent que cela réduira le risque de pénalités dues à des erreurs ou à la non conformité aux réglementations.
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.