Le label RSE au sein de votre entreprise : une réponse aux enjeux sociétaux

Développement durable
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans le contexte actuel d’une prise en considération accrue de la question du développement durable, la mise en place d'une politique de RSE peut vous aider à respecter les principes liés à la protection sociale, éthique et environnementale.

Les bouleversements sociétaux ont renouvelé la question de la responsabilité des entreprises. Afin de répondre à ces nouveaux enjeux, une grille de lecture, la RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises) a vu le jour. Elle a pour objectif de soutenir les entreprises à affronter les défis climatiques, de transparence ou encore d’approvisionnements.

Sa mise en place consiste pour les entreprises à s’appuyer sur des acteurs proposant des labels ou certifications. Aussi, la norme ISO 14001 a été spécialement créée pour aider les entreprises à mettre en place un système de management environnemental.

Concrètement, la mise en place d'une politique RSE au sein de votre entreprise consiste en l’accomplissement de ces différentes pratiques : 

  • réduire les déchets papiers ;
  • mettre en place un système de recyclage ;
  • favoriser les transports non polluants ;
  • mettre en place un système de réduction des gaz à effet de serre ou de réduction des consommations énergétiques ; 
  • établir une charte des fournisseurs afin de mettre l’écologie au centre de la supply chain.

Des guides pour une aide à la mise en place de la RSE… 

Pour établir une démarche RSE, vous pouvez faire appel à un large panel de cabinets de conseil spécialisés. Aussi, il est possible de solliciter l’aide des fédérations professionnelles, des organisations patronales ou encore, des chambres de commerce. 

A noter qu’une autre alternative est envisageable durant la phase de démarrage : les guides en ligne. Il en existe plusieurs. A titre d’exemple a été créé le « Guide pratique sur les initiatives sectorielles de la RSE » proposé par l’Observatoire sur la responsabilité sociétale des entreprises et par le Medef ou encore, le guide « Cap vers la RSE » du Medef et d’EcoVadis. 

... et améliorer sa réputation…

Selon plusieurs études, les Français considèrent que l’aspect engagement citoyen constitue un versant primordial pour une entreprise. C’est en ce sens que la RSE bénéficie d’un poids primordial sur le capital immatériel de l’entreprise ainsi que sur sa réputation. 

En effet, selon le Reputation Institute, cabinet spécialisé dans les questions d’image et de réputation des entreprises, « entre 40 et 45 % de l’image que les consommateurs ont d’une entreprise est lié à sa RSE ». Par conséquent, « même si le produit, le service client ou les prix d’une entreprise sont excellents, si sa réputation RSE est mauvaise, elle y perd en termes d’image et de réputation globale ».

... mais à quel prix ? 

Le plus souvent, le premier frein à la mise en place d’une politique RSE au sein d’une entreprise tient à son coût. En effet, ce dernier est très difficile à évaluer, en raison de son format global et transverse. 

Il existe des solutions simples et efficaces afin de le limiter. Premièrement, il peut être intéressant d’adapter le management de votre entreprise en prenant en considération les besoins des salariés. Aussi, une entreprise « responsable » est une entreprise qui limite sa quantité de déchets. Un autre moyen consiste à créer une liste des déchets et gaspillages évitables dans une entreprise. Enfin, et de manière plus générale, développer une culture d’entreprise autour des enjeux liés à la RSE est la clé pour limiter les coûts et pour ce faire, il suffit de communiquer avec vos collaborateurs sur la mise en pratique au quotidien de ce programme.

Flora Ait-namane

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.