Comment les étudiants et les professionnels de l’expertise comptable voient-ils leur avenir ?

Etudes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le cabinet Denjean & Associés a publié une enquête sur la manière dont les étudiants et les professionnels du secteur comptable appréhendent le futur de leur métier.

Avec l’essor des nouvelles technologies, l’avenir de la profession comptable pose question. Le cabinet Denjean & Associés a souhaité sonder les étudiants et les professionnels du secteur quant à leur vision sur l’avenir du monde du chiffre : quelles mutations le métier va-t-il connaître à l’horizon 2030 ?

Le conseil en organisation et la gestion de patrimoine à l’honneur

Premier enseignement de l’étude : pour accroître leur chiffre d’affaires, 70 % des fondateurs et futurs fondateurs de cabinet d’expertise comptable misent sur le conseil en organisation et 60 % sur la gestion de patrimoine.

« Cette volonté des experts-comptables de se diversifier dans la gestion de patrimoine semble très ambitieuse » note Thierry Denjean, Président de Denjean & Associés. « En effet, dans cette activité, ils vont se retrouver en forte concurrence avec les banques privées, les conseillers en gestion de patrimoine indépendants, les family offices et certaines startups de la fintech. Par ailleurs, les chefs d’entreprise sont toujours réticents à payer sur leurs deniers personnels des conseils ayant trait à leur gestion privée. »

L’expert-comptable de demain sera digital ou ne sera pas !

Second point clé de l’enquête : des étudiants et des professionnels plutôt confiants dans l’avenir du secteur… sauf pour les cabinets qui n’auront pas réussi leur transformation numérique. 63 % des sondés estiment ainsi que les TPE auront toujours besoin des experts-comptables, un chiffre qui monte à 77 % pour les PME.

« Mais attention ! Cet optimisme exclut les structures qui n’auront pas su s’adapter à l’ère digitale » souligne Thierry Denjean. « En effet, 83 % des étudiants et professionnels de l’expertise comptable pensent que certains métiers actuels auront disparu dans une dizaine d’années. Et 65 % vont jusqu’à pronostiquer la disparition de très nombreux cabinets à cause des transformations numériques… »

En 2030, davantage de reconnaissance pour les jeunes comptables et auditeurs

Autre prévision portée par l’étude : à l’horizon 2030, les diplômes de la filière audit et comptabilité seront mieux reconnus et les jeunes professionnels plus rapidement promus vers des postes à responsabilités.

Cependant, le stress et les horaires de travail resteront aussi intenses… 60 % des sondés estiment ainsi qu’aucune réduction des horaires professionnels n’aura lieu dans les cabinets comptables.

Le parfait expert-comptable du futur : croisement entre une abeille, un renard et un dauphin !

Enfin, conclusion bucolique : invités à retenir trois animaux pour caractériser le professionnel du chiffre de demain, les répondants ont hissé l’abeille en haut du podium, le renard en deuxième position et le dauphin à la troisième place. Un trio de choc pour affronter les défis des prochaines décennies !

Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.