Etude Transfair : ce qui rend une entreprise attractive aux yeux des repreneurs

Etudes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le salon Transfair sur la transmission d'entreprise aura lieu le 21 novembre prochain au Palais des Congrès de Paris. En amont de l'événement, ses partenaires fondateurs ont mené une étude sur ce qui rend une entreprise attractive aux yeux des repreneurs.

La transmission d’entreprise est un enjeu majeur pour l’économie française et pour l’emploi. Mais malgré les opportunités, le nombre d'opérations a chuté d’un tiers entre 2013 et 2016... Dès lors, comment répondre à ce défi ? Comment rendre attractives les entreprises aux yeux des repreneurs ? C’est pour mieux comprendre les facteurs déterminants de la cession-reprise que les partenaires fondateurs de Transfair, le salon de la transmission d’entreprise, ont mené une étude approfondie auprès d’un panel de chefs d'entreprise et repreneurs potentiels.

Reprendre une entreprise, c’est avant tout parier sur sa croissance

Le potentiel de croissance de l’entreprise est de loin le premier critère dans la reprise d’une structure. 55 % des répondants estiment qu’il exerce une influence primordiale. Il est ainsi considéré comme plus important que la rentabilité, jugée essentielle par 37 % des répondants, ou la valeur de l’entreprise (25 %).

« En pariant sur le potentiel de croissance d’une entreprise, les repreneurs ont raison ! En effet, les chiffres montrent que, grâce aux investissements et à l’élan du nouveau dirigeant, une reprise permet bien souvent d’améliorer la croissance et l’emploi. Le rôle de l’expert-comptable est justement précieux pour aider les porteurs de projet à mesurer plus précisément ce potentiel… et à en faire une réalité » commente le Président de l'Ordre des experts-comptables de Paris Laurent Benoudiz.

L’humain au centre des décisions de reprise

L'équipe, les ressources humaines et le savoir-faire de l'entreprise constituent le troisième critère le plus souvent cité lorsque l'on pose la question : qu’est qui rend une entreprise attractive aux yeux des repreneurs ? On remarque également que les talents internes à la structure influencent la décision de reprise de 92 % des répondants.

« La principale richesse de l’entreprise est celle des collaborateurs qui la composent. C’est un lien de confiance qui entraîne le dynamisme entrepreneurial entre cédant, repreneur et collaborateurs. Ce lien est primordial dans les mises en relation initiées par la CCI Paris Île-de-France » déclare Dominique Restino, Président de la CCI Paris Île-de-France.

L’importance du conseil des professionnels et de l'intuition

80 % des répondants estiment par ailleurs que les conseils des professionnels de la transmission (experts-comptables, avocats, notaires, réseaux d’accompagnement) influencent ou influenceraient leur décision de reprendre une entreprise. L'intuition entre également pour une large part dans les décisions de reprise selon l'étude. 83 % des répondants se déclarent plutôt intuitifs.

« L’élément central qui guide tout repreneur dans sa prise de décision est objectif et rationnel. Deux autres éléments importants entrent également en considération : un élément subjectif qui relève de l’intuition mais également le conseil d’un avocat » observent Christiane Féral-Schuhl, Présidente du CNB et Marie-Aimée Peyron, Bâtonnier de Paris.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.