Les bonnes pratiques managériales en cabinet d’expertise comptable

Expertise comptable
Outils
TAILLE DU TEXTE

Diriger un cabinet d'experts-comptables n’est pas chose facile. Savoir superviser, prendre du recul ou tout simplement déléguer, c’est un juste milieu à trouver. Quelles sont les bonnes pratiques managériales dans un cabinet d’expertise comptable ?

En 2018, le Conseil supérieur de l’Ordre des experts-comptables (CSOEC) a publié une enquête sur le management des cabinets. Faire peau neuve, stimuler les compétences de chacun, favoriser la communication, là est la clé d’une bonne entente au sein d’un cabinet. L’objectif est de mener à bien les intérêts de celui-ci et donc d’instaurer un service de conseil stratégique. Il faut donc donner une directive au cabinet. Et cela passe par des bonnes pratiques managériales.

Des pratiques managériales innovantes

Comment cela se traduit-il ? Il incombe aux cabinets de créer une ambiance de travail adéquate aux collaborateurs, comme par exemple la création d’un logiciel de communication, où chacun peut s’exprimer librement sur son humeur. Mais c’est aussi là que la confiance prime, le manager n’a pas besoin de vérifier le travail de ses collaborateurs, d’autant qu’en cette période de crise liée au Covid-19, le travail à distance est privilégié et il est important qu’il se réalise dans de bonnes conditions.

Parmi les pratiques managériales innovantes, il est possible pour les collaborateurs d’évaluer leur manager mais également d’exercer le « reverse monitoring ». Ce dernier consiste à instaurer un échange de compétences entre un jeune collaborateur et un senior concernant les nouveautés du métier, axé sur la technologie. C’est ainsi un moyen de fixer des objectifs entre les collaborateurs.

Dans l’étude réalisée par le CSOEC, seulement 15 % des cabinets pratiquent un management innovant, un chiffre grandissant puisque de plus en plus d’experts-comptables souhaitent changer leurs méthodes et adopter ainsi ces nouvelles pratiques.

Savoir mieux gérer la santé et le bien-être

L’objectif est de mettre en place différents moyens pour faciliter la vie au travail et ainsi limiter au maximum les situations de stress. En effet, 85 % des personnes ayant répondu à l’enquête sont en capacité de détecter les symptômes du stress au sein de leur cabinet et 20 % des managers constatent des cas de burnout dans les cabinets d’expertise comptable.

Maintenir une bonne ambiance de travail passe aussi par le fait que le manager doit garder un contact individuel avec son équipe, être à l’écoute de celle-ci afin d’éviter toute dissonance et garantir ainsi une exécution des tâches sans problème majeur. En cas de malentendu ou de questionnement, il est préférable pour le manager de prendre les devants pour éviter un flou persistant. L’atmosphère du lieu de travail s’effectue aussi par les locaux et par les activités entourant le corps de métier. Au sein de l’étude, elle représente plus de 80 à 90 % des réponses.

Une mise en avant des collaborateurs

L’intérêt derrière ces pratiques managériales est finalement de mettre tout le monde sur un pied d’égalité et de permettre à chacun d’évoluer dans une sphère qui lui convient. Ainsi, sur un projet, il est possible de créer un groupe « méthode » afin de diversifier les tâches confiées. Il ne s’agit donc plus d’une hiérarchie verticale mais horizontale. Ce qui prévaut, c’est l’équipe.

Le secteur de l’expertise comptable sait ainsi faire preuve de remise en cause pour être ouvert à de nouvelles méthodes de management.

Emma Valet

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.