Dernière ligne droite pour le calcul de l'index d'égalité professionnelle

Organisation, gestion et développement
Outils
TAILLE DU TEXTE

Les entreprises de plus de 50 salariés ont l'obligation de calculer et de publier leur index de l'égalité professionnelle entre les femmes et les hommes au plus tard le 1er mars 2020. Le groupe de travail Social de Walter France rappelle comment les entreprises doivent s'y prendre.

L'index est calculé à partir de quatre indicateurs pour les entreprises de 250 salariés au plus, sur un total de 100 points. Ces indicateurs sont les suivants :

  • l'écart de rémunération moyen entre les femmes et les hommes ;
  • l'écart de répartition des augmentations individuelles entre les femmes et les hommes ;
  • le nombre de salariées augmentées à leur retour de congé de maternité ;
  • la parité parmi les dix plus hautes rémunérations.

Première échéance ce 1er mars 2020

Chaque année avant le 1er mars, les entreprises d'au moins 50 salariés doivent publier sur leur site internet la note globale de l'index de l'égalité femmes-hommes. Elles doivent également la communiquer, avec le détail des différents indicateurs, à leur comité social économique ainsi qu'à l'inspection du travail.

Les entreprises devront prendre des mesures de correction si l'index relève des disparités salariales injustifiées entre les femmes et les hommes. Les quatre indicateurs (pour les entreprises de 50 à 250 salariés), servant de base au calcul global de l'index, permettront d'identifier les éventuels points de progression et les leviers sur lesquels les différents acteurs de l'entreprise pourront agir pour faire progresser l'égalité.

Pour les entreprises ayant un effectif compris entre 50 et 250 salariés au plus, la première échéance est donc le 1er mars 2020.

Objectif : 75 points sur 100

Les entreprises obtenant moins de 75 points sur 100 devront mettre en œuvre des mesures de correction pour atteindre au moins 75 points dans un délai de trois ans. Les entreprises qui ne publieront pas leur index et celles qui ne mettront pas en œuvre un plan de correction s'exposeront à une pénalité financière pouvant aller jusqu'à 1 % de la masse salariale.

Précisons que les entreprises de 250 à 999 salariés qui ont publié leur index le 1er septembre 2019 mais également celles de 1 000 salariés et plus qui ont publié leur index au 1er mars 2019 devront également publier un nouvel index réactualisé pour le 1er mars 2020.

Les entreprises ont tout intérêt à se faire accompagner dans leurs démarches par les départements Social-RH de leur cabinet d'expertise comptable.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.