Pas de licenciement pour abandon de poste en raison du défaut d'organisation de visite de reprise

Santé et sécurité au travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'employeur qui n'organise pas de visite de reprise à l'issue de l'arrêt de travail pour maladie de son salarié ne peut le licencier pour abandon de poste.

En l'espèce, un directeur de magasin s'est trouvé en arrêt de travail pour maladie du 3 août 2009 au 30 juin 2010. A la fin de son arrêt, il ne reprend pas son travail, ni ne répond aux lettres recommandées avec avis de réception adressées par son employeur les 15 et 26 juillet 2010.Le 27 août 2010, son employeur le licencie pour faute grave et ce dernier saisit la juridiction prud'homale. La cour d'appel de Poitiers déboute le salarié de ses demandes au motif que postérieurement à son arrêt de travail, le salarié n'a pas transmis à l'employeur de certificat médical de prolongation de son arrêt de travail et n'a pas répondu aux lettres de mise en (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Veegee ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.