La nullité du licenciement est écartée en l’absence de dénonciation de harcèlement moral par le salarié

Santé et sécurité au travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le salarié a dénoncé certains faits sans, toutefois, les qualifier de harcèlement moral entrainant alors l’absence de nullité du licenciement.

M. Y. a été engagé par une société, exerçant en dernier lieu les fonctions de directeur commercial et vice président France, Belgique et Suisse. Il a été licencié pour faute grave. Estimant avoir été licencié pour avoir relaté des agissements de harcèlement moral, il a saisi la juridiction prud'homale aux fins de nullité du licenciement et de réintégration dans l'entreprise. La cour d’appel de Paris retient qu’aucun salarié ne peut être licencié pour avoir relaté des agissements de harcèlement moral. Le salarié avait avisé l'employeur, par courriel, de son souhait de l'informer de vive voix du traitement abject, déstabilisant et profondément (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Veegee ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.