La Cour de cassation confirme la sanction prononcée par l’AMF à l’encontre de Guy Wyser-Pratte

Banque / Finance / Assurances
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Cour de cassation confirme la sanction prononcée à l’encontre de Guy Wyser-Pratte par l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour avoir commis un délit d’initié lors de l’achat d’actions avant la vente de plusieurs hôtels.

M. G. contrôle et gère une société de bourse et une société de gestion. A la suite d’une enquête, la commission des sanctions de l’Autorité des marchés financiers (AMF) a condamné M. G. à une sanction pécuniaire de 1,3 millions d'euros pour avoir, entre le 4 juin 2010 et le 24 août 2010, utilisé une information privilégiée relative à la conclusion prochaine d’un accord de cession, par la société X., de cinq hôtels situés au Vietnam, au groupe Y., en ayant acquis, directement ou indirectement, par l’intermédiaire des sociétés qu’il contrôle et pour son (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne