Limite de responsabilité du client victime de piratage bancaire

Banque / Finance / Assurances
Outils
TAILLE DU TEXTE

L'utilisation des données personnelles d'un compte bancaire ne suffit pas à elle seule à prouver que son titulaire a agi frauduleusement ou a été gravement négligent.

Un titulaire de compte bancaire a contesté avoir réalisé des opérations de paiement et de retrait de numéraire prélevées sur son compte, pour une somme de 2.979,61 €. Il en a donc demandé le remboursement par sa banque. Dans un jugement 6 mars 2017, la juridiction de proximité de Laon a rejeté sa demande.Elle a jugé que pour procéder à ces débits frauduleux, il avait fallu se connecter au compte et disposer de l'identifiant de connexion et du code secret.Elle a déduit que le titulaire du compte avait nécessairement communiqué ses codes ou les avait insuffisamment protégés contre une utilisation frauduleuse. Le 21 novembre 2018, la (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne