Vidéosurveillance excessive : mise en demeure de l’école 42 par la Cnil

PI & TIC
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Cnil a mis l'association "42" en demeure de mettre en conformité avec la loi Informatique et Libertés son système de vidéosurveillance.

Le 30 octobre 2018, la Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) a publié sa décisiosn du 8 octobre 2018 par laquelle elle a mis en demeure l'association "42" de mettre en conformité avec la loi Informatique et libertés son système de vidéosurveillance. Elle a constaté que des caméras filmaient en permanence les espaces de travail des étudiants, les bureaux dédiés au personnel administratif ainsi que des lieux de vie telle que la cafétéria. En outre, les personnes filmées n'étaient pas correctement informées. Par ailleurs, la plupart des images issues de la vidéosurveillance étaient accessibles en temps réel aux étudiants sur le réseau (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne