Une démission présentée sous une menace peut être annulée

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une démission d’un salarié doit procéder d’une volonté libre, claire et non équivoque.

Mme X., a été engagée en qualité d'employée de commerce à effet du 10 août 2010 par la société Y. qui exploite un supermarché. Le 19 décembre 2013 elle a rédigé une lettre de démission à effet immédiat qu'elle a remise à son employeur. Le 27 décembre 2013 elle a contesté sa démission puis a saisi la juridiction prud'homale. Par un arrêt du 7 septembre 2016, la cour d’appel de Rennes a débouté la salariée de ses demandes en paiement de dommages-intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse en retenant que la lettre de démission en date du 19 décembre 2013 ne comportait aucune réserve, a été donnée pour convenances personnelles au regard des circonstances dans lesquelles la salariée (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne