Pas de mise en demeure préalable de l’employeur avant la prise d'acte

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Dans un avis rendu le 3 avril 2019, la Cour de cassation indique que l’article 1226 du code civil, qui impose notamment, préalablement à toute résolution unilatérale du contrat et sauf urgence, de mettre en demeure le débiteur défaillant de satisfaire à son engagement dans un délai raisonnable, n'est pas applicable au salarié qui prend acte de la rupture de son contrat de travail.© 2019 BIBLIOVIGIE - Un service de LegalNews et Bibliotique Références- Cour de cassation, avis, chambre sociale, 3 avril 2019 (n° 15003 - demande n° 19-70.001 - ECLI:FR:CCASS:2019:AV15003) - Cliquer ici - Code civil, article 1226 - Cliquer iciSourcesLiaisons sociales Quotidien, 2019, 4 avril, “La prise d’acte n’est pas subordonnée à une mise en demeure préalable de l’employeur” - Cliquer iciMots-clés19-70001 - (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne