PSE : contrôle des moyens de l'entreprise et du groupe

Relations individuelles de travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Pour apprécier la valeur d’un PSE, si la Direccte doit faire porter son contrôle sur les moyens dont dispose l’entreprise, et non le groupe, elle n'est toutefois pas dispensée de vérifier que le liquidateur a recherché les possibilités d’abondement du PSE par le groupe.

Les salariés d'une entreprise placée en liquidation judiciaire ont contesté la décision par laquelle la directrice régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi (Direccte) d'Ile-de-France a homologué le document unilatéral établi par le liquidateur judiciaire de la société, portant projet de licenciement collectif pour motif économique accompagné d'un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE). Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise a rejeté leur requête. Après avoir rappelé les règles (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Bibliovigie ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.