Le défaut de visite médicale de reprise n'est pas nécessairement imputable à l'employeur

Santé et sécurité au travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

La Cour de cassation estime que l'absence de visite médicale de reprise due à l'erreur des services administratifs de l'employeur et n'ayant pas empêché la poursuite du travail pendant plusieurs mois ne relève pas d'un manquement de l'employeur.

Suite à un arrêt de travail pour cause d'accident du travail, un salarié engagé par une société en qualité de téléacteur, a repris le travail après une absence de plus de huit jours sans bénéficier de l'examen de reprise par le médecin du travail. Il a saisi la juridiction prud'homale en annulation d'une mise à pied disciplinaire et en résiliation de son contrat de travail arguant que l'employeur, tenu d'une obligation de sécurité de résultat en matière de protection de la santé et de la sécurité des travailleurs dans l'entreprise doit en assurer (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Veegee ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.