Contre-visite médicale : information de l'employeur concernant le lieu de résidence du salarié

Santé et sécurité au travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Lors de son arrêt de travail, un salarié est tenu d'informer l'employeur de son lieu de résidence pour le mettre en mesure de faire procéder à une contre-visite médicale.

Une salariée engagée par l'Etablissement français du sang a été placée en arrêt de travail en 2013, avec les mentions "sorties libres". Elle s'est rendue en Bretagne quelques jours pendant cette période. L'employeur a fait procéder à deux visites de contrôle à ce moment là, qui ont donné lieu à des retenues sur salaire en raison de l'absence de la salariée. La salariée les a contestées en justice. Le 27 février 2014, le conseil de prud'hommes de Marseille a condamné l'employeur au paiement d'une somme relative à un rappel de salaire. Il retient que l'employeur aurait dû avertir la salariée de son intention de procéder à un (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Veegee ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.