L'avis médical rendu par le médecin du travail s'impose au juge et aux parties

Santé et sécurité au travail
Outils
TAILLE DU TEXTE

Entre deux avis médicaux différents qui concernent le même employé, c'est le dernier rendu qui devra être pris en compte par l'employeur. Cet avis médical s'impose au juge et aux parties.  

M. X. a été engagé par une société en qualité de conducteur offset.A l'issue de deux visites médicales en 2010, il a été déclaré inapte à son poste par le médecin du travail, mais apte à un poste sans manutention.Au cours d'un autre examen médical ultérieur la même année, le médecin du travail l'a cette fois déclaré "apte au poste de conducteur offset avec l'aménagement proposé, sans manutention ni position prolongée en flexion antérieure du tronc".L'employeur a donc appliqué le régime de l'avis d'aptitude qui était le dernier.Le salarié a introduit quatre ans plus tard une action (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Veegee ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.