Qui sera l’expert-comptable de demain ?

Décryptages
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une tribune d'Arthur Waller, Co-Fondateur de Pennylane.

En comptabilité, l'intelligence artificielle (IA) grâce au machine learning est capable de mémoriser, analyser, prédire, calculer et même, proposer des solutions nouvelles. Mais qui pour évaluer ces solutions ? Pour s’assurer de leur adéquation aux besoins de l’entreprise, à sa stratégie, à son environnement, à ses valeurs ? C'est là où les limites de l’IA se font jour. Elle n’envisage pas l’abstraction, elle ne l’appréhende pas, même si elle exécute les tâches commandées à la perfection. Cela est particulièrement vrai pour la comptabilité des freelances et des indépendants qui peut être automatisée. Pour les TPE et PME, avec des salariés, de la comptabilité d'engagement, de nombreux flux financiers, la technologie en elle-même ne suffit plus car l’IA ne raisonne pas en dehors des algorithmes. Elle ne tient pas compte des variations dans le contexte et donc, à un moment, doit voir son travail prolongé et évalué par une expertise humaine.

80 % de la journée d’un comptable est constituée de tâches routinières et répétitives. Confiées à l’IA, elles disparaîtront pour permettre au professionnel de la comptabilité ou de l’expertise comptable de se concentrer sur des tâches à haute valeur ajoutée plus gratifiantes. Le métier est en effet complexe : il y a autant de cas particuliers qu’il y a d’entreprises. En cela, la collaboration IA-Homme ou Homme-Machine peut être un vrai levier de performance : c’est le concept de l’entreprise Tech-Enabled.

L’entreprise Tech-Enabled utilise les outils technologiques de pointe, les plateformes, et l’IA pour plus d’efficacité et de compétences. Tech-Enabled ? Lorsque la puissance des algorithmes se met au service de la performance humaine et que l’IA devient le bras armé du comptable et lui facilite la tâche au quotidien. En tirant le meilleur parti des possibilités offertes par l’IA, l’entreprise Tech-Enabled fait monter en compétences ses collaborateurs, sollicite davantage leur esprit d’analyse et leur capacité d’initiative. On est loin de l’automatisation brute visant à comprimer les coûts et les effectifs et de la vision à court terme d’une IA qui remplacerait l’humain. Selon Pennylane, la technologie est là pour servir les besoins des services comptables et leur permettre d’aborder en toute confiance les nouveaux défis de l’entreprise, en ne perdant jamais de vue l’apport fondamental de la valeur ajoutée humaine. L’IA permet à cet égard aux métiers comptables de se diversifier au contact des nouvelles spécialités telles que la data science.

Une fois libéré des process chronophages, le professionnel de la comptabilité peut se consacrer au conseil et à la résolution de problèmes complexes : meilleur suivi client, meilleur conseil fiscal, aide à la prise de décision des dirigeants. Cela valorise la fonction et lui donne plus de visibilité au sein de l’entreprise.

Le comptable nouveau est arrivé. Et le logiciel est là pour l’assister, pas pour le remplacer. C’est comme cela que chez Pennylane nous voyons les choses : quand l’humain s’associe à la technologie.

L’intelligence artificielle est une opportunité pour travailler mieux avec l'homme, pas sans lui, et sans chercher à le remplacer. En automatisant des tâches ingrates, les cabinets comptables sortiront gagnants sur plusieurs fronts. A ressources égales, ils pourront traiter un nombre plus élevé de dossiers de manière plus qualitative, et avec une marge d’erreur quasi inexistante.

Associer intelligence artificielle et humaine favorise la mise en place des logiques de coproduction, l’IA apporte sa capacité de traitement rapide, et l’humain sa créativité et ses facultés d’adaptation. Les entreprises se retrouvent par conséquent mieux équipées pour être à l’écoute de leurs clients et créer plus de valeur.

Le secteur des activités comptables est un excellent exemple de ce que les nouvelles technologies et l’IA peuvent apporter aux différents métiers d’une entreprise.

Lorsque les premiers systèmes de gestion comptable ont fait leur apparition, ils ont fait l’objet de réticence de la part des professionnels qui craignaient de se voir dépossédés d’une partie de leur activité au profit d’un logiciel. Mais, dès lors que l’on s’est penché de plus près sur les apports providentiels de ces nouvelles technologies, les regards ont évolué : bien loin de prétendre remplacer comptables, experts-comptables et commissaires aux comptes, l’IA dans une approche Tech-Enabled se met à leur service pour les aider à gagner en sérénité.

Au-delà des gains de performance et de productivité, il subsiste une question essentielle qu’aucun logiciel ne pourrait résoudre : quelle intelligence artificielle pourrait engager sa crédibilité et sa responsabilité professionnelle comme le font chaque jour comptables en entreprise et commissaires aux comptes ?

Arthur Waller, Co-Fondateur de Pennylane

Les Annuaires du Monde du Chiffre

 

 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.