La RSE en force dans les entreprises

Développement durable
Outils
TAILLE DU TEXTE

entreprise-rseSelon l’étude Deloitte sur les tendances RH intitulée « L’entreprise sociétale, un nouvel essor », 70 % des entreprises considèrent la responsabilité sociale et sociétale comme un enjeu important.

Aujourd'hui, les résultats financiers seuls ne suffisent plus. L'entreprise doit également s'intéresser à son impact sur l’environnement et l'ensemble des parties prenantes. Tel est l’enseignement principal de l'étude Deloitte sur les tendances ressources humaines « L'entreprise sociétale, un nouvel essor » à laquelle plus de 11 000 leaders Business et RH (dont 261 en France) ont participé à travers 124 pays.

Une « montée de la prise en compte de l'empreinte sociale » par les entreprises

Cette étude permet de mesurer le degré de maturité des ressources humaines face aux défis et aux nouvelles priorités auxquels elles sont confrontées, mais également l'importance qu'elles y accordent.

« Cette année, 70 % de nos répondants pensent que les questions sociales et sociétales sont importantes. Cette montée de la prise en compte de l'empreinte sociale n'est pas seulement due au développement d'une conscience collective, c'est également le fruit d'une réflexion rationnelle économique. Ainsi 30 % des entreprises ont développé des programmes sociaux essentiellement pour développer leur marque employeur, 18 % pour fidéliser leurs salariés et 18 % pour leur image de marque. Elles doivent donc intégrer ces changements et se transformer en entreprise sociétale : une organisation se souciant autant de ses résultats financiers que de son empreinte sur son écosystème, qui est exemplaire et qui favorise la coopération » a commenté Philippe Burger, Associé responsable Capital humain chez Deloitte.

L’empreinte citoyenne figure parmi les 4 tendances RH selon Deloitte

L’étude menée par Deloitte identifie 4 tendances RH majeures en 2018, parmi lesquelles figure l’enjeu sociétal.

Dans un monde toujours plus concurrentiel et ouvert, les organisations ne peuvent plus ignorer l'importance de l'empreinte sociale. Elles doivent engager un dialogue avec les citoyens et démontrer leur capacité à s'emparer des problématiques sociétales. 70 % des entreprises estiment important de savoir faire preuve de leadership sur ces enjeux tout en améliorant leur productivité.

L'étude note en outre que le bien-être des collaborateurs contribue à la création d'un capital social. Même si 73 % des structures déclarent que les dispositifs de bien-être au travail sont essentiels pour fidéliser les collaborateurs, il existe toujours de larges écarts entre les dispositifs proposés et les attentes des salariés.

Avec l'allongement des carrières, les entreprises doivent enfin adopter de nouvelles stratégies pour s'entourer de talents seniors et rester compétitives. Si 79 % des employeurs en France pensent qu'avoir plus de 55 ans n'est pas un inconvénient, ils sont seulement 10 % à créer des rôles spécifiques pour cette population.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.