L’expert-comptable, pilote du développement à l’international

Expertise comptable
Outils
TAILLE DU TEXTE

A l’occasion du 73ème Congrès de l’Ordre, les experts-comptables Arezki Mahiout et Marc Desjardins ont proposé une conférence sur le rôle des professionnels du chiffre pour accompagner les entreprises à l’international. Une source foisonnante de nouvelles missions !

L’international effraie souvent les petites entités, qui peuvent y voir un terrain réservé à la « cour des grands ». En réalité, les TPE-PME ont largement le potentiel pour rayonner au-delà des frontières, notamment avec l’essor du e-commerce.

L’expert-comptable est alors présent pour les épauler. « Accompagner nos clients à l’international est tout à fait dans nos compétences en tant qu’experts-comptables puisque nous sommes les conseillers privilégiés des chefs d’entreprise » a ainsi souligné Arezki Mahiout pour introduire son atelier conduit avec Marc Desjardins lors du 73ème Congrès de l’Ordre, sur le thème : l’expert-comptable, pilote du développement à l’international.

L’international, qu’est-ce que c’est ?

Premier enseignement de cette conférence : l’international ne se résume pas à l’export. C’est également :

  • l’implantation des entreprises françaises à l’étranger ;
  • ou inversement, l’installation de structures étrangères dans l’Hexagone ;
  • ou encore, des secteurs d’activité particuliers comme le e-commerce, le tourisme, etc.

Les professionnels du chiffre doivent être présents sur ce terrain pour répondre au besoin d’accompagnement de leurs clients et contribuer au dynamisme de l’économie. Mais c’est également une source intéressante de différenciation pour les cabinets… à méditer à l’heure précise où la profession s’interroge sur l’avenir de ses activités !

Quelles missions pour les experts-comptables ?

Selon Arezki Mahiout et Marc Desjardins, l’international est source de nombreuses missions pour les professionnels du chiffre. Il s’agit notamment de :

  • détecter les entreprises à potentiel ;
  • proposer une information utile au dirigeant ;
  • effectuer les diagnostics nécessaires ;
  • établir un plan d’action ;
  • assurer le contact avec les partenaires publics ou privés pertinents pour asseoir le projet ; 
  • et construire un business plan.

Sur ce dernier point, Arezki Mahiout insiste : « Le business plan à l’international doit être le monopole des experts-comptables, les autres ne doivent pas aller sur ce terrain. Nous avons la confiance du client et la connaissance de l’entreprise. C’est notre cœur de métier. »

L’international apparaît ainsi comme une formidable opportunité, un boulevard pour les professionnels souhaitant élargir leurs horizons. Mais pousser les frontières de la comptabilité supposera également de satisfaire certains critères : bien entendu s’intéresser au monde, faire preuve de curiosité et d’ouverture, mais également maîtriser la langue de Shakespeare et – primordial – savoir développer activement son réseau hors des frontières de l’Hexagone. Avis aux amateurs !

Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.