Coronavirus : « Les experts-comptables et commissaires aux comptes vont jouer un rôle déterminant »

Institutions
Outils
TAILLE DU TEXTE

Au-delà de la crise sanitaire, le coronavirus menace de mettre à plat le tissu entrepreneurial en France comme ailleurs. Selon Jean-Luc Flabeau, Président du syndicat ECF de la profession comptable, les professionnels du chiffre sont en première ligne pour venir au secours des TPE-PME.

« Nous sommes en quelque sorte « les urgentistes » de beaucoup d’entreprises » déclare Jean-Luc Flabeau pour décrire le rôle des experts-comptables et commissaires aux comptes en ce temps de crise sanitaire mais également économique et financière. L’État aligne des milliards au soutien des entreprises. Les professionnels du chiffre sont les relais des pouvoirs publics pour mettre en œuvre concrètement, dans la proximité, les dispositifs d’aide retenus.

45 milliards d'euros pour aider les entreprises et les salariés

Le gouvernement ne lésine pas sur les moyens, gestion de crise d’une exceptionnelle gravité oblige. Ce sont ainsi 45 milliards d’euros qui ont été débloqués en faveur des entreprises sur un plan « qui mélangent des mesures de trésorerie et des mesures budgétaires » selon le ministre de l'Économie et des Finances Bruno Le Maire. On compte notamment « 32 milliards d'euros de reports de charges fiscales et de reports de charges sociales sur le mois de mars » déclare le ministre.

Les experts-comptables et commissaires aux comptes au chevet des entrepreneurs

Télétravail, chômage partiel, reports de charges, fonds de solidarité… Les mesures sont relativement nombreuses et les chefs d’entreprise ne sont pas forcément armés pour digérer au mieux et au plus vite cette complexité.

C’est pourquoi « les experts-comptables et commissaires aux comptes vont jouer un rôle déterminant » selon le Président du syndicat ECF Jean-Luc Flabeau. « Après avoir organisé lundi le télétravail dans beaucoup de cabinets, nos 20 000 professionnels et leurs 120 000 salariés restent opérationnels et totalement mobilisés pour aider leurs trois millions d’entreprises clientes dans cette crise, pour mettre en place toutes les mesures d’aide du gouvernement » déclare-t-il.

« La période fiscale sera chahutée car nous aurons plus de mal, à cause des contraintes extérieures, à produire nos bilans » concède néanmoins le Président d’ECF, qui annonce avoir demandé un délai supplémentaire à l’administration de Bercy.

Hugues Robert (@HuguesRob)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.