Sort de la clause de non-concurrence en cas de liquidation judiciaire

Procédures collectives
Outils
TAILLE DU TEXTE

La liquidation judiciaire ne libère pas de plein droit le salarié de son obligation de non-concurrence.

A la suite de la liquidation judiciaire de son employeur, un salarié a été licencié pour motif économique. Il a saisi la juridiction prud'homale de diverses demandes. La cour d'appel d'Amiens l'a débouté de sa demande en paiement de la contrepartie pécuniaire de l'obligation de non concurrence. Les juges du fond ont notamment énoncé qu'au vu de la liquidation de la société, celle-ci étant en cessation de paiement au moment du licenciement du requérant, l'obligation de non-concurrence était devenue de facto sans objet. L'indemnité découlant de l'obligation de non-concurrence devenait dès lors sans contrepartie. La Cour de cassation censure ce raisonnement dans un arrêt du 6 janvier 2021 (pourvoi (...)

L'article complet est réservé aux abonnés

Vous êtes abonné(e) à Veegee ? Identifiez-vous
Je m'identifie
Pour découvrir nos formules d'abonnement,
Je m'abonne
Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.