SARL : quelles obligations comptables ?

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une SARL (société à responsabilité limitée) est une forme de société commerciale qui donne la possibilité aux associés de limiter leur responsabilité au montant de leurs apports.

D'un point de vue comptable, une SARL est soumise à l’obligation d’établir une comptabilité régulière et sincère. Cependant, les obligations spécifiques de la SARL, comme par exemple la tenue de livres comptables, l’établissement des comptes annuels ou l’audit légal des comptes par un commissaire aux comptes, dépendront de la taille de la société et de son régime d’imposition.

Obligation de tenir une comptabilité régulière et sincère

La SARL emporte une obligation d’enregistrer de façon chronologique les mouvements qui affectent le patrimoine de l’entreprise, d’établir une facturation qui respecte les mentions obligatoires devant figurer sur les factures, de procéder à un inventaire au moins annuellement et de conserver pendant dix ans les documents comptables et les pièces justificatives.

D’autre part, la SARL qui relève du régime simplifié d’imposition a la possibilité d’effectuer une comptabilité de trésorerie pendant la durée de son exercice comptable et de ne comptabiliser les créances et les dettes qu’à la clôture de l'exercice.

Les livres comptables obligatoires

Une SARL doit obligatoirement tenir :

  • un livre-journal qui est un document contenant la liste chronologique de l’ensemble des opérations comptables ;
  • et un grand livre qui regroupe toutes les opérations par numéros de compte.

Une SARL doit également, au titre de chaque exercice, établir des comptes annuels, composés d’un bilan, d’un compte de résultat et d’une annexe.

Cependant, une petite ou micro SARL a la possibilité de présenter un compte de résultat et un bilan sous une forme simplifiée et est dispensée d’établir une annexe comptable au profit d’une courte note. La petite ou micro SARL ne doit pas dépasser deux des trois seuils suivants pour pouvoir bénéficier de cette présentation simplifiée : total du bilan inférieur ou égal à 350 000 euros, chiffre d’affaires inférieur ou égal à 700 000 euros, nombre de salariés inférieur ou égal à 10.

Bien qu'il ne s'agisse pas d'une obligation, il est conseillé au gérant de SARL de se faire accompagner par un expert-comptable pour l’établissement des comptes annuels. En effet, l’expert-comptable s’assurera que ces documents ont une certaine cohérence et crédibilité.

En outre, la SARL doit obligatoirement procéder à l’approbation de ses comptes annuels et doit les déposer au greffe du tribunal de commerce. Elle peut également faire une demande de non-publication des comptes pour maintenir leur confidentialité.

Arzeenah Hassunally

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.