Etablir le seuil de rentabilité d’une entreprise

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le seuil de rentabilité indique le montant minimum de chiffre d’affaires à réaliser pour atteindre un résultat nul et donc pour couvrir l’ensemble des charges de l’entreprise.

Ce calcul est essentiel au stade de la création de l’entreprise, lors de la réalisation du business plan et également tout au long de la vie de la structure pour certaines opérations, comme par exemple le lancement d’un nouveau produit sur le marché. En effet, lors de la création de l’entreprise, l'entrepreneur, à travers le seuil de rentabilité, saura à partir de quel montant de chiffre d’affaires le projet deviendra rentable et couvrira l’ensemble des charges.

Par ailleurs, le seuil de rentabilité permettra à l’entreprise de faire des prévisions financières au stade de sa création.

Calcul du seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité, exprimé en chiffre d’affaires, peut être calculé comme suit :

seuil de rentabilité = charges fixes / taux de marge sur coûts variables

taux de marge sur coûts variables = (chiffre d’affaires - charges variables) / chiffre d’affaires

Les charges fixes sont les charges qui sont indépendantes du niveau d’activité de l’entreprise, comme par exemple le loyer immobilier ou les primes d’assurance. En revanche, les charges variables varient proportionnellement au volume d’activité de l’entreprise, comme par exemple le coût de la main d’œuvre ou des matières premières.

Ainsi, quand le seuil de rentabilité est franchi, l’entreprise réalise un bénéfice mais lorsque le seuil de rentabilité n’est pas atteint, l’entreprise réalise une perte.

Même si le seuil de rentabilité est relativement simple à calculer et à comprendre, il est toutefois difficile d’analyser la structure des charges et notamment de déterminer précisément les charges fixes et les charges variables. En outre, ce calcul est effectué à partir de données estimées et il est possible que certains coûts n’aient pas été pris en compte. Par ailleurs, le calcul du seuil de rentabilité ne prend pas en considération l’effet de seuil.

Optimisation de la rentabilité de l’entreprise

En premier lieu, un contrôle de gestion adéquat et le suivi des indicateurs clés comme la trésorerie, la marge commerciale ou le fonds de roulement, permettront à une entreprise d’anticiper les actions requises pour résoudre les éventuels problèmes. De plus, il convient d’adapter l’organisation et la structure de l’entreprise selon ses besoins et ses contraintes, car ces éléments ont des conséquences sur le niveau de rentabilité. Enfin, l’entreprise peut se faire accompagner par un cabinet d’expertise comptable afin d’avoir des données fiables et des outils de gestion efficaces pour prendre ses décisions.

Arzeenah Hassunally

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.