Retraites : ECF rejette une « réforme dogmatique »

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le syndicat ECF de la profession comptable s’est exprimé sur la réforme des retraites.

Selon lui, le dispositif envisagé par le gouvernement vise uniquement à « sauver la retraite des fonctionnaires avec comme variable d’ajustement les caisses autonomes des libéraux ». Dans cette perspective, le syndicat met en avant plusieurs revendications, notamment limiter le régime universel à un PASS et maintenir les onze caisses de retraite complémentaires des professions libérales. Résolument, les experts-comptables refusent ainsi la fusion envisagée par les pouvoirs publics dans le régime universel.

« La réforme Delevoye n’est pas bonne et le gouvernement doit revoir sa copie très sérieusement. Nos régimes autonomes sont parfaitement équilibrés sans aide publique grâce à une gestion exemplaire. Nous refusons que les bons élèves payent pour les mauvais » commente ainsi le syndicat ECF.

Celui-ci néanmoins ne participe pas au mouvement social des régimes spéciaux car déclare-t-il : « Nous refusons toute confusion entre nos régimes autonomes et les régimes spéciaux. »

« Est-ce juste de décourager les forces vives de notre pays que sont tous les entrepreneurs ? »

Le Président du syndicat ECF Jean-Luc Flabeau a de son côté adressé une lettre ouverte au ministre de l’Économie et des Finances Bruno Le Maire. « Les professionnels libéraux que nous sommes avons bien compris que le système unique proposé dans la réforme des retraites du gouvernement vise, en fait, à transférer les réserves des caisses autonomes au profit du régime général et des régimes spéciaux. Vous mettez en avant un régime universel pour plus de justice dans notre pays, plus de solidarité. Mais est-ce juste de sacrifier « les bons élèves au profit des mauvais » ? Est-ce juste de décourager les forces vives de notre pays que sont tous les entrepreneurs ? Quant à la solidarité, est-il utile de vous rappeler que l’ensemble des caisses autonomes des indépendants reversent déjà plus d’un milliard par an dans le cadre de la compensation généralisée vieillesse » déclare-t-il notamment.

Hugues Robert (@HuguesRob)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.