L’expertise comptable à l’heure du Big Data

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Chaque profession subit des bouleversements avec la montée en puissance de la donnée. Quel est l'impact du Big Data sur les activités d'expertise comptable ?

L'expert-comptable au cœur de l'information des entreprises

Une étude a été réalisée en novembre 2018 sur la digitalisation du monde par David Reinsel, John Gantz et John Rydning. Une digitalisation en constante évolution. A titre d’exemple, l’étude montre qu’en 2014, la taille annuelle des données mondiales était inférieure à 20 zetabytes (ZB). Sept ans plus tard, elle est légèrement supérieure à 65 ZB et l’étude prévoit qu’en 2025, elle excédera 175 ZB.

« Nous commençons à comprendre la valeur de l’exploration des données et sommes en mesure de rassembler les données et les systèmes qui créent ces données. Nous ne comprenons pas suffisamment bien comment rendre cela efficace et ce, de manière rentable. À l'heure actuelle, chaque système crée ses propres données et chaque système gère ses propres environnements de données » indique CISO/CFO.

Dans quelle mesure cela constitue un atout pour les experts-comptables ? La valeur des données augmente une fois qu’un travail d’analyse a été effectué. Ce n’est qu’à ce moment qu’elle est porteuse de valeur pour les entreprises. L’expert-comptable est au cœur de ce travail. Chargé de la « bonne santé » économique des organisations dont il a la charge, il dispose de quantités d’informations les concernant. L’expert-comptable est le point central des données des entreprises.

Des données stratégiques

Les professionnels du chiffre doivent s’occuper au mieux de leurs clients. C’est pourquoi à travers les données générées par les entreprises, les experts-comptables sont au cœur de la data. En effet, lorsqu’une entreprise souscrit un contrat d’assurance, utilise ses données bancaires ou demande un prêt, cela génère des données ayant une valeur importante. Chaque opération, chaque décision que l’entreprise effectue est source d’informations. C’est un flux continu et l’expert-comptable doit homogénéiser ces indications afin de les rendre exploitables.

Mais comment homogénéiser un flux constant ? Les professionnels du chiffre ont l’obligation de tenir des fichiers des écritures comptables ou FEC. Depuis 2014, les FEC sont tenus de manière informatique. Ces écritures au format prédéfini requièrent une certaine rigueur dont l’objectif est d’éviter les fraudes. Via les algorithmes, il est alors possible pour l’expert-comptable de remarquer une anomalie plus rapidement et donc d’y remédier. Le data mining peut également être à l'œuvre dans les systèmes d'information des entreprises. Ces technologies font désormais partie des changements impactant l'activité des cabinets d'expertise comptable.

Emma Valet

Les Annuaires du Monde du Chiffre

 

 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.