Cap vers la spécialisation et le conseil dans les cabinets comptables

Décryptages
Outils
TAILLE DU TEXTE

A l’heure de la robotique et des réformes d’envergure dans la profession du chiffre, les experts-comptables doivent renouveler leur stratégie et diversifier leurs missions. La spécialisation est une voie royale vers le conseil à cet égard.

Réforme de l’audit et renouvellement de l’expertise comptable via le PACTE, montée en puissance des solutions d’automatisation et des ubérisateurs… les professionnels du chiffre doivent réagir ! La spécialisation des cabinets est alors une piste à considérer pour parvenir aux fameuses missions de conseil et faire la différence sur un marché en pleine mutation.

La fréquentation régulière et intime des rouages d’un secteur d’activité – la culture par exemple, ou bien encore, le sport, le domaine associatif ou l’économie sociale et solidaire… – va permettre le développement d’une expertise approfondie, doublée d’une image de marque, connue et reconnue dans le domaine considéré. Une voie privilégiée vers la mise en place de missions à forte valeur ajoutée, mais comment faire ?

Tous les chemins mènent à la spécialisation des experts-comptables…

Il existe plusieurs voies pour se spécialiser dans un secteur en tant que professionnel du chiffre. Un premier biais consiste à travailler dans ce domaine dès les premières années d’expérience. Il s’agit alors de choisir pour son stage d’expertise comptable, un cabinet lui-même spécialisé dans le secteur retenu. La cerise sur le gâteau consistant à rédiger son mémoire de fin d’études précisément dans ce domaine.

Une autre piste (non exclusive de la première) consiste à investir plus profondément un secteur pour lequel on a du goût : la cuisine, le cirque, le football… tout est bon du moment que l’on aime ça ! N’est-ce pas un grand avantage des métiers du chiffre que de pouvoir choisir son domaine d’intervention avec une assez forte latitude ? Le fait d’apprécier ce domaine sera bien entendu un booster de croissance pour le cabinet comptable.

Une approche plus stratégique consiste enfin à cibler les secteurs de niche les plus porteurs via des études de marché.

J’y suis, j’y reste !

Une fois implanté dans un domaine d’activité, il faut encore y rester et s’y faire connaître en tant que spécialiste par les entreprises. Plusieurs biais sont envisageables à cette fin.

Il conviendra bien entendu de se tenir informé de l’actualité du secteur. Proposer des cours ou des conférences dans le domaine retenu – sur la comptabilité et la gestion d’entreprise par exemple – est également une option intéressante. Etre présent dans les salons professionnels dédiés, faire paraître des contenus dans les magazines spécialisés ou bien encore, aller à la rencontre des institutionnels du secteur, sont enfin des pistes judicieuses.

Il faut en bref devenir partie prenante de l’écosystème économique visé, en alliant expertise et communication ciblées.

Hugues Robert

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.