Crowdfunding : quels critères prendre en compte pour investir ?

Décryptages
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une tribune de Stéphane Vromman, cofondateur de la plateforme de financement participatif Tudigo.

402 millions d’euros. C’est le montant collecté en 2018 par l’ensemble des plateformes de crowdfunding en France. Un chiffre en progression de 20 % par rapport à 2017 (KPMG, 2018). Si ces chiffres traduisent le dynamisme du secteur et, notamment, l’attrait croissant des investisseurs pour le non coté, il est important de rappeler ici qu’un investissement judicieux passe par quelques vérifications indispensables dont nous avons listé les plus importantes ci-dessous.

Quelle plateforme choisir ?

Avec près de 70 plateformes de crowdfunding référencées en France, pas simple de faire son choix. À Chacune ses points forts et ses spécificités. Mais, quoi qu’il arrive, il vous faut vérifier que celle que vous choisissez est bien immatriculée en France ou en Europe. Pour ce faire, pensez à consulter les mentions légales, à vous tourner vers Infogreffe voire à consulter les profils LinkedIn de ses dirigeants.

Surtout, il est essentiel de vérifier que la plateforme sur laquelle vous pensez investir, dispose bien de l’ensemble des agréments nécessaires : IFP pour le prêt (intermédiaire de financement participatif), CIP pour un investissement actions ou obligations (conseiller en financement participatif) délivrés respectivement par l’ACPR et l’AMF. Si c’est le cas, vous êtes, a priori, entre de bonnes mains.

Ensuite, dans un second temps, renseignez-vous sur la plateforme. Sa date de création, idéalement pas trop récente. Ses références, quels projets ont déjà été financés avec succès. Ses critères de sélection de projets. N’hésitez pas à rechercher ces éléments sur le site, sur internet, voire même à prendre directement contact par téléphone pour en savoir plus.

Quels critères pour choisir vos projets ?

Investir dans des projets et des entreprises via le financement participatif est un choix fort. Car, au-delà de l’aspect purement financier, une grande majorité d’investisseurs souhaitent donner du sens à leurs placements, investir dans l’économie réelle, dans l’emploi dans leur région ou dans des projets durables et respectueux de l’environnement. Or, pour rester en phase avec ces objectifs, chacun doit s’assurer de quelques éléments incontournables.

L’équipe

Que vaut un bon projet si les personnes qui le mènent ne sont pas les bonnes. Il vous faut d’abord vérifier qui sont les femmes et les hommes derrière le projet. Ont-ils les compétences adaptées au projet ? Sont-ils complémentaires ? N’hésitez pas à échanger avec eux lors d’un événement ou d’une visioconférence ou à les contacter directement car c’est encore le meilleur moyen de convaincre.

Le marché

L’idée, le projet peuvent être séduisants mais qu’en est-il du marché ? Y a-t-il selon vous la place pour croître ? L’entreprise répond-elle à une demande de ses clients ? Si le marché décroît, l’entreprise est-elle positionnée sur un sous-segment en croissance ? A-t-elle un positionnement à même de lui permettre de prendre des parts de marché aux autres acteurs ? Voici quelques-unes des questions à vous poser. Et, petit conseil, si les choses ne vous paraissent pas compréhensibles, passez votre chemin !

Côté financement ?

Last but not least, au-delà du projet, il convient de regarder avec beaucoup d’attention l’ensemble des modalités d’investissement. Et, en particulier, la durée d’engagement ainsi que les rendements envisagés et la part de risque inhérente à tout investissement. On n’attendra pas le même rendement si l’argent est bloqué deux ou cinq ans. Si le risque est très faible ou plutôt élevé. Enfin, certains projets peuvent donner droit à défiscalisation. Autant en tenir compte à l’heure du choix !

Après avoir effectué toutes ces vérifications, si aucun des points listés ci-dessus ne vous semble poser problème, faites-vous confiance ! Et, dernier conseil, pensez à diversifier vos investissements. Vous pouvez avoir un coup de cœur pour un projet et c’est très bien mais n’y mettez pas toutes vos économies et préférez investir dans une sélection de projets pour réduire le risque.

Stéphane Vromman, cofondateur de la plateforme de financement participatif Tudigo

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.