Lionel Canesi : « La situation économique actuelle laisse entrevoir un redémarrage possible »

Décryptages
Outils
TAILLE DU TEXTE

L’Ordre des experts-comptables a présenté mercredi 10 mars son baromètre 2020 de l’économie Image PME. Selon le Président de cette institution Lionel Canesi, les entreprises font preuve de résilience malgré la crise et la relance passera notamment par la consommation.

« Malgré la crise, les entreprises sont en capacité de réagir »

Le baromètre Image PME proposé par l’Ordre des experts-comptables s’appuie sur l’analyse d’un échantillon d’environ 500 000 TPE-PME au niveau national. Sans surprise, 2020 a été marqué par la crise sanitaire, le confinement et les mesures de restriction, avec des impacts économiques majeurs sur les entreprises. Ainsi, tous secteurs confondus, le chiffre d’affaires des organisations a reculé de 8,4 % sur l’année.

Néanmoins, selon Lionel Canesi : « Ce n’est pas une baisse absolument démesurée, qui va enclencher derrière des dépôts de bilan massifs. Il y a une forme de résilience, d’agilité des TPE-PME. Malgré cette crise sanitaire sans précédent, les entreprises sont en capacité de réagir et de s’adapter. »

Ce chiffre, bien entendu, cache également de fortes disparités. Ainsi par exemple, on atteint une baisse de 44 % dans l’hôtellerie et 38,7 % dans la restauration traditionnelle.

« Préserver notre économie passera nécessairement par un choc de consommation »

D’après le Président du CSOEC, la relance est proche. « La situation économique, telle que nous la connaissons aujourd’hui, laisse entrevoir un redémarrage possible » explique-t-il. « Il ne manque pas grand-chose, juste une étincelle. »

Et cette étincelle – à côté du plan de relance gouvernemental et d’une campagne de vaccination réussie – réside selon Lionel Canesi dans la consommation. « La relance de l’économie passe avant tout par un choc de consommation. 200 milliards ont été épargnés par les Françaises et les Français en 2020, c’est deux fois plus qu’en 2019. Il faut inciter nos concitoyens à consommer pour relancer notre économie » déclare-t-il. « Consommer français et européen, c’est préserver l’emploi des Français. »

L’Ordre des experts-comptables propose plusieurs mesures afin d’alimenter ce « choc de consommation » comme le déblocage exceptionnel de l’épargne salariale ou encore, permettre le retrait dans la limite de 50 000 euros des contrats d’assurance vie avec une fiscalité avantageuse.

Hugues Robert (@HuguesRob)

Les Annuaires du Monde du Chiffre

 

 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.