Bruno Geeraert, nouveau Président d'Exco : « Mon ambition est de poursuivre la croissance maîtrisée et qualitative du réseau Exco »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Bruno Geeraert est le nouveau Président d’Exco. Il revient sur cette nomination, son parcours, sa vision pour le réseau et les grands axes de son action à venir.

Quel est votre sentiment sur votre nomination à la Présidence d'Exco ?

Exco m’a beaucoup apporté dans ma progression tant au niveau professionnel que personnel. En devenir le Président est pour moi un honneur qui appelle toutefois une grande responsabilité.

Le réseau Exco, c’est aujourd’hui 24 groupes, 140 cabinets et 2 500 collaborateurs déployés dans 18 pays. Nous sommes centrés sur cinq grands métiers, de l'audit à l'expertise comptable, en passant par le juridique et fiscal, le social et le conseil, avec comme particularité notre positionnement à la fois en France, métropole et outre-mer, et sur l'ensemble des pays d'Afrique francophone. En France, nous arrivons dans le top dix de la profession, après les Big Four et Mazars. Depuis une dizaine d'années, nous sommes également représentants et membres de Kreston International, le douzième réseau mondial d'audit et d'expertise comptable.

Pouvez-vous nous décrire votre parcours ?

Il s’agit d’un beau parcours interne, puisque je suis à la tête du cabinet qui m’a pris en stage de fin de cursus il y a maintenant 36 ans. En 1987, je suis en effet rentré en tant que stagiaire chez Omniconseils dont je suis devenu salarié en 1992, Associé en 1997, Directeur général en 2002 – année de la création d’Exco – puis Président deux ans plus tard.

L’un des pans majeurs de mon cheminement professionnel est la formation. A partir de 1993, j’ai été membre du Centre des jeunes dirigeants d’entreprise dont j’ai été Vice-Président puis Président de sa section marseillaise par la suite. En 2006, je suis rentré pour un an au bureau national de cette école de formation des dirigeants. Je suis également membre de l’Association pour le progrès du management depuis une dizaine d’années. Ces dernières années, au sein du réseau, je réalise des formations commerciales.

Quelle est votre vision pour Exco ?

Ma vision repose avant toute chose sur une ambition commune à tous les membres d’Exco : la réussite de l’entrepreneuriat dans les territoires. Cette logique de fertilisation des territoires se trouve dans notre ADN. Nous jouons au quotidien un rôle assez moteur dans la croissance des entreprises en région et au-delà, dans la croissance des territoires. Au-delà de nos interventions techniques, nous accompagnons les chefs d’entreprise pour qu’ils se sentent sécurisés, soutenus et aiguillés. Le marché est demandeur de conseil et nous savons aussi les mettre en relation avec l’écosystème pour trouver des solutions ciblées.

Mon ambition est de poursuivre la croissance maîtrisée et qualitative du réseau Exco au service des entrepreneurs, en proposant aux cabinets une voie de développement singulière et innovante qui en fait une alternative pertinente aux Big four. Notre modèle de fonctionnement assis sur l’indépendance et la dimension entrepreneuriale de nos membres permet une agilité des cabinets, qui conservent leurs atouts et spécificités tout en étant adossés à une marque nationale forte et à un collectif porteur d’élan et de réassurance.

Concrètement, quels seront les grands axes de votre action en tant que Président du réseau ?

Bien que la profession comptable et plus particulièrement les commissaires aux comptes aient été bousculés par la loi PACTE, nous invitons les cabinets à aller de l’avant. Nous voyons dans ce contexte réglementaire une incitation à continuer le travail de mutation mené depuis plusieurs années au sein du réseau. En effet, nous préparons de longue date la mue de l’expert-comptable en investissant en formations et en outils sur tous les nouveaux sujets : numérique, RSE, protection des données, cybersécurité... Pour rester l’interlocuteur de nos clients de façon durable, nous devons pouvoir appréhender toutes leurs problématiques et trouver des solutions, nous-mêmes ou en les orientant dans l’écosystème.

Trois grands axes guideront ainsi mon mandat : la poursuite de la digitalisation de nos métiers traditionnels dans les cabinets du réseau en déployant des outils numériques performants, le développement des missions d’accompagnement des entreprises en élargissant le périmètre d’action des cabinets Exco et enfin, le déploiement d’une offre de conseil pour adresser l’ensemble des besoins des entrepreneurs.

Ce dernier volet trouvera sa traduction empirique dans les prochaines semaines avec le lancement d’Exco Consulting, groupement de compétences unique dans la profession. Nous souhaitons avec cette plateforme fédérer sous une même bannière tous les conseils de l’entreprise, sur les sujets financiers, stratégiques, d’innovation, de transformation et d’organisation. Concentrer toutes ces compétences nous permettra de mieux servir notre marché et de rester dans la dynamique évolutive et digitale de nos économies.

Propos recueillis par Hugues Robert (@HuguesRob)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.