Laurent Chapart, PDG de Cogep : « Cogep peut se revendiquer comme l’un des pionniers de la vision 360 degrés du conseil »

Interviews
Outils
TAILLE DU TEXTE

Laurent Chapart, PDG du cabinet d'expertise comptable Cogep, présente son entreprise, sa stratégie de croissance et ses projets pour l'avenir.

Pouvez-vous nous présenter le cabinet Cogep ?

Cogep, dixième cabinet français de conseil, d’audit et d’expertise comptable, a choisi de construire depuis sa création en 1971 une approche globale du conseil. A ce titre, Cogep peut se revendiquer comme l’un des pionniers de la vision 360 degrés du conseil. Aujourd’hui, Cogep cultive l’interprofessionnalité en intégrant en permanence de nouvelles compétences. Ainsi, Cogep s’appuie sur les compétences de ses Associés, qu’ils soient avocats en droit des affaires, droit fiscal ou droit social, banquiers d’affaires pour les opérations haut de bilan, gestionnaires de patrimoine, courtiers en crédit ou en assurance de personne.

1 400 collaborateurs répartis sur 100 bureaux implantés sur la quasi-totalité de l’Hexagone s’engagent pour accompagner au quotidien les chefs d’entreprise dans le développement de leurs activités et la défense de leurs intérêts.

Quelle est la stratégie de croissance de Cogep ?

Outre l’ambition de couvrir l’intégralité du territoire national, Cogep a décidé de développer une clientèle de PME et d’ETI sans pour autant oublier ses clients traditionnels. Clairement, la volonté de croissance de Cogep correspond à son analyse du marché de l’expertise comptable qui se segmente en deux types de clientèle. D'une part, les TPE qui exigent de la compétitivité laquelle impose des investissements lourds pour mettre en place des moyens informatiques performants. Et d'autre part, les PME et ETI qui recherchent des réponses très pointues avec un large spectre d’interventions.

Quels sont les projets du cabinet pour l’avenir ?

Accompagner la mutation digitale du cœur de métier de Cogep en créant une école destinée à faire évoluer des collaborateurs vers de nouveaux métiers. Par exemple, le premier cursus de l’École Cogep vient de démarrer en février 2020. Il s’agit d’une formation certifiante baptisée « analyste conseil ». Cette première promotion compte une dizaine de collaborateurs volontaires qui, au terme de l’année de formation, occuperont un nouveau poste au sein de Cogep.

Propos recueillis par Hugues Robert (@HuguesRob)

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.