Automatisation de la fonction comptable : menace ou opportunité ?

Numérique
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une tribune de Baptiste Collot, CEO de Trustpair.

Non, le métier de comptable en entreprise n’est pas mort ! Si certains signaux témoignent de la mutation du métier et des risques à anticiper : automatisation des tâches, déploiement d’outils digitaux, recours à des solutions d’intelligence artificielle... le comptable n’est pas prêt de céder sa place à la machine, bien au contraire.

Le métier de comptable ne sera plus le même demain

L'essor du digital a un fort impact sur les métiers financiers et la comptabilité se retrouve en première ligne. Une étude menée par l’institut Sapiens explique que ce corps de métier serait voué à disparaître vers les années 2040, ce qui en d'autres termes signifie surtout que le rôle du comptable, tel que nous le connaissons aujourd’hui, ne sera plus le même demain. L’automatisation des tâches est devenue un véritable sujet à prendre à bras-le-corps par l’ensemble des acteurs de la fonction comptable.

À première vue, ce constat peut inquiéter. Mais une fois considéré dans son ensemble, ce changement de paradigme représente de réelles opportunités à saisir pour les comptables et leur entreprise, tant au niveau de l’évolution de leurs missions vers d’autres plus valorisantes, qu’au niveau du développement de la performance du service.

C’est la machine qui est au service du comptable et non l’inverse ! Cette complémentarité permettra notamment aux comptables de se délester des tâches manuelles, répétitives et chronophages au profit de missions à plus forte valeur ajoutée, portées sur l’analyse et le conseil.

La technologie : meilleure arme pour les directions comptables ?

Derrière cette obligation des factures électroniques, ce sont les tâches opérationnelles et manuelles des comptables qui se trouvent concurrencées par l’automatisation. Par exemple, l’Ordre des experts-comptables estime que 80 % des missions peuvent être automatisées. Ce mouvement montre que ce ne sont plus seulement les métiers peu qualifiés qui sont impactés, mais aussi ceux qui nécessitent de l’expertise. D’ailleurs, des partenaires des entreprises favorisent l'émergence du robot comptable : les banques.

Pour autant, le basculement vers l'automatisation totale reste un enjeu futur à confirmer. Le métier de comptable ne va pas s’éteindre, ne doit pas s’éteindre. Il reste la nécessité pour l’homme de superviser ce que fait la machine, conserver la compréhension des règles comptables, de remettre en cause les raisonnements des robots et continuer à interpréter les chiffres avec le bon contexte. Et surtout, il existe des sujets sur lesquels la machine s'expose bien plus aux erreurs que l'homme : la fiscalité. L’actuelle inventivité législative donne du fil à tordre à l’automatisation des tâches. Elle nécessite toujours une intervention humaine pour éditer des déclarations justes et échapper à un redressement. Des solutions existent pour atteindre l’excellence opérationnelle sur des tâches à très faible valeur ajoutée : la technologie est la meilleure arme.

Automatisation : vers l’excellence opérationnelle du comptable en entreprise

Le rôle de comptable se mue vers les missions pour lesquelles il peine à dégager du temps : accompagner et conseiller la direction sur ses choix stratégiques au regard des impacts financiers et des obligations comptables. Il peut ainsi s’atteler à un travail plus poussé sur l’interprétation des indicateurs financiers et les solutions possibles. Il peut organiser une plus grande communication avec les salariés et mettre en avant les chiffres qui expliquent et montrent leur contribution concrète aux résultats.

La technologie accroît la performance du service comptable et plus globalement celle de la direction financière et de l’ensemble des business units de l’entreprise. Le recentrage sur les missions à plus forte valeur ajoutée permet de redonner du sens au métier de comptable. Il participe à l’amélioration de l’attention du comptable sur la lecture des chiffres qu’il traite et la signification qu’il leur donne. La numérisation du traitement et l’automatisation de l'analyse de la donnée donnent l’occasion au comptable de commenter, proposer, orienter la stratégie de l’entreprise.

N'appréhendez plus l’automatisation, prenez part au changement ! Pour en savoir plus sur l’automatisation de la fonction comptable, Trustpair dévoile un livre blanc dédié, éclairé par les avis de nombreux experts. A lire ici.

Baptiste Collot, CEO de Trustpair

Les Annuaires du Monde du Chiffre

 

 

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.