Salaires des DAF : de fortes disparités en Europe

Organisation, gestion et développement
Outils
TAILLE DU TEXTE

Spendesk, solution dédiée à la gestion des dépenses professionnelles, a mené une étude sur la rémunération des directeurs financiers européens des petites et moyennes entreprises.

De fortes disparités selon les pays

La géographie est une donnée essentielle à prendre en compte pour cette étude, elle permet de se rendre compte de la très forte disparité des rémunérations en Europe. Ainsi, un membre d’une équipe financière française perçoit en moyenne 51,5 % de moins que ses homologues allemands et 26 % de moins que de l’autre côté de la Manche. Les Français ont, de loin, le niveau de rémunération le plus bas d’Europe avec un salaire moyen de 82 500 euros par an. Les DAF français perçoivent en moyenne 90 000 euros par an alors que leurs pairs gagnent 78 % de plus en Angleterre et environ deux fois plus aux Etats-Unis.

L’écart se creuse en fonction de l’expérience

L’expérience compte ! Les directeurs financiers avec plus de quinze ans d’expérience gagnent le double de ce que gagnent ceux en début de carrière. Une différence de salaire de 24 % est constatée entre les DAF de moins de cinq ans d’expérience et ceux ayant dix ans d’ancienneté. L’amplitude est plus importante (52,5 %) entre les personnes ayant de dix à quinze ans de pratique.

La taille des entreprises joue dans la différence de rémunération

La taille de l’entreprise peut aussi avoir un impact sur le salaire des directeurs financiers. En effet, l'écart de rémunération peut atteindre jusqu’à 67 % entre une personne en poste dans une très petite entreprise et une autre dans une entreprise de plus de 250 à 500 salariés.

Le secteur d’activité a peu d’impact sauf une exception

Les émoluments des équipes financières ne dépendent pas réellement du secteur d’activité. Cependant, l’industrie automobile fait office d’exception dans ce spectre professionnel. En effet, un membre du pôle finance d’une entreprise automobile gagne en moyenne 14,5 % de plus que ses pairs dans les autres industries et entreprises de services.

Des extras non négligeables

En règle générale, les directeurs financiers touchent un package salarial comprenant certains avantages, parmi lesquels des stock-options. L’étude révèle que les directeurs financiers français bénéficient d’une offre de stock-options pour 70 % d’entre eux, loin devant les Anglais avec 59,5 %. Par ailleurs, plus les salaires et le niveau hiérarchique sont élevés, plus ils reçoivent des bonus. Ainsi en moyenne, 54 % des répondants perçoivent un ou plusieurs bonus. L’étude démontre que la pratique des stock-options et des bonus est beaucoup plus faible en Angleterre comparé à l’Allemagne et en France.

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.