La CRCC de Paris veut innover pour transformer la profession de commissaire aux comptes

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Le mardi 7 juillet s'est tenue une conférence en ligne animée par la CRCC de Paris sur le sujet : « Innover pour se transformer ». L’événement avait pour objectif de présenter les grands axes de la nouvelle stratégie développée par la Compagnie régionale afin de répondre aux défis posés par la loi PACTE.

La loi PACTE (entrée en vigueur en 2019) a bouleversé la profession de commissaire aux comptes, notamment en relevant les seuils de l'audit légal obligatoire. Véritable coup dur pour la profession, la CRCC de Paris ne veut pas pour autant s'avouer vaincue. D'où l'intérêt de cette nouvelle stratégie, intitulée « Innover pour se transformer ».

Olivier Salustro, Président de la CRCC de Paris, indique ainsi que l'objectif de cette stratégie est de « transformer l'institution par l'innovation. Il faut montrer l'exemple et aider les cabinets à innover à leur tour ».

De façon générale, la stratégie est organisée autour de trois axes de travail, couvrant trois thèmes différents : un axe mission et prestation, un axe performance des cabinets et enfin un axe ressources humaines. Ces axes ont été développés à l'aide de commissions spécialisées qui ont approfondi chacun de ces thèmes.

Des commissions pour renforcer la profession sur les missions actuelles et prospecter sur les nouvelles

Nathalie Lutz, Vice-Présidente de la CRCC de Paris, a présenté les travaux de la commission Performance des cabinets. Elle explique qu'il faut évidemment « promouvoir de nouvelles missions, mais il faut aussi déjà capitaliser sur nos missions actuelles ». Elle ajoute : « Nous devons travailler sur l'efficacité afin de délivrer plus, plus vite et mieux. Il faut accompagner les commissaires aux comptes en ce sens : les aider à améliorer leurs performances internes et externes. »

Jean-Marc Fleury, Vice-Président délégué de la CRCC de Paris, a quant à lui présenté la commission Mission et prestation. L'objectif de cette commission est plus prospectif, il s'agit de trouver des « missions complémentaires ou de remplacement pour celles qui sont en train de disparaître dans le cadre de la loi PACTE ». L'objectif est ainsi d'aider les cabinets à se redéployer sur de nouvelles prestations en identifiant des nouveaux concepts, en faisant en sorte que les commissaires aux comptes se les approprient, développent des méthodologies… Le but est de donner à la profession un « background en termes de concepts ». Quelques exemples de ces nouvelles missions : audit non financier, audit fiscal ou social, consulting, cartographie des risques, due diligence...

Les nouvelles technologies et le numérique comme tremplin à la transformation de la profession

Frédéric Burband, Vice-Président de la CRCC de Paris, a communiqué sur la commission Audit informatique. Les objectifs de celle-ci sont les suivants : acculturer les commissaires aux comptes aux enjeux de l'audit des SI, les former aux techniques d'audit informatique, les accompagner dans le développement de ces types de missions et communiquer sur les risques informatiques et les besoins des entreprises dans ce domaine.

Enfin, Mélanie Charles, Vice-Présidente déléguée de la CRCC de Paris, a développé les objectifs de la commission RH et compétences. Cette commission est assez particulière car elle est complémentaire aux autres et se nourrit des travaux de celles-ci. Le but est de « faire monter en compétences les commissaires aux comptes et leurs collaborateurs sur des domaines où ils ne sont pas forcément très à l'aise, comme le management des collaborateurs ou du cabinet ». Mais elle évoque aussi la gestion de la relation client et tout ce qui est en rapport avec les nouvelles technologies numériques et l'innovation.

Le but est ainsi de passer des formations à des parcours structurés et certifiants dans la mesure du possible. Elle indique d'ailleurs que les webinaires ont été très populaires pendant le confinement et seront sans doute développés à l'avenir dans le cadre de nouvelles modalités d'apprentissage.

Raphaël Lichten

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.