Impact négatif du Covid-19 sur les femmes en entreprise

Etudes
Outils
TAILLE DU TEXTE

Une étude du cabinet Deloitte met en lumière l'impact négatif du Covid-19 sur les femmes qui travaillent et révèle comment les entreprises peuvent contrer ce phénomène.

D’après l'étude Deloitte Global menée en septembre auprès de femmes actives dans neuf pays, la façon dont de nombreuses femmes travaillent et vivent a changé radicalement depuis le début de la pandémie de Covid-19.

Une menace pour leur carrière

Outre le fait qu'elles doivent adapter significativement leur vie quotidienne, de nombreuses femmes actives sont aussi préoccupées par l'impact que la pandémie pourrait avoir sur leur progression à court et à long terme. Si la grande majorité voit la possibilité de progresser dans leur carrière au cours de l'année à venir, 60 % d'entre elles ont des doutes sur les implications de cette progression. Par exemple, près d’un quart des femmes qui estiment avoir besoin d'être toujours en service pour le travail craignent de devoir choisir entre leurs responsabilités personnelles et leur carrière.

« Depuis le début de la pandémie, nous avons dû adapter notre quotidien tant dans notre sphère professionnelle que dans notre sphère personnelle. Ainsi, le télétravail, le chômage partiel ou encore le confinement ont perturbé les équilibres de répartition des tâches au sein des foyers au détriment des femmes, en complément de leur activité professionnelle » déclare ainsi Sophie Lazaro, Directrice Rewards & Talent et Responsable de l’offre Diversité & Inclusion au sein de Deloitte France. « La poursuite de la pandémie et de cette situation pourrait remettre en cause l’évolution lente mais progressive de l’égalité entre les hommes et les femmes acquise au cours des dernières décennies. »

Six mesures clés pour soutenir les femmes dans les organisations

Pendant cette période critique, les entreprises peuvent prendre des mesures immédiates pour soutenir les femmes. L’étude met en évidence six mesures clés : faire des horaires de travail flexibles la norme, mettre l'accent sur la confiance et l'empathie, offrir des possibilités de réseautage et de mentorat, mettre en œuvre des expériences d'apprentissage qui fonctionnent pour la vie quotidienne des employés, s'attaquer aux préjugés inconscients dans la planification des promotions et faire de la diversité, du respect et de l'inclusion des valeurs non négociables qui se traduisent dans le travail quotidien.

« Dans le cadre d’une approche responsable, de nombreuses organisations s’interrogent et expérimentent des mesures pour accompagner les femmes dans leur équilibre de vie. Nos études montrent qu’il n’y a pas d’approche unique, mais nous avons la conviction qu’il est indispensable de faire évoluer aussi bien l’organisation que les comportements et la culture, avec une approche inclusive. En effet, la progression de la situation des femmes ne pourra se faire sans l’implication et l’engagement des hommes » ajoute Sophie Lazaro. « Au-delà du contexte de la pandémie, les organisations doivent s’engager en faveur de la flexibilité, l’équité et l’inclusion afin de permettre aux femmes de réaliser leurs ambitions professionnelles. »

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.