Le CSOEC édite une boîte à outils pour accompagner la transformation numérique des cabinets comptables

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Intelligence artificielle, cybersécurité, blockchain… sont des termes que l'on entend régulièrement mais parfois compliqués à bien appréhender pour les experts-comptables et leurs collaborateurs, qui ne sont pas des informaticiens. Pourtant, ils renferment des enjeux de taille, tant en termes de performance que de marketing. C’est pourquoi Sanaa Moussaid et Dominique Perier ont créé une « boîte à outils » pour accompagner les cabinets sur ces sujets.

Pourquoi une « boîte à outils » ? Parce que l'on peut « aller chercher et piocher certains éléments selon notre avancement sur les sujets abordés », explique Dominique Perier, Président du comité technologique et membre de la commission numérique. Sur la forme, cette boîte à outils a été construite de façon flexible : elle s’adresse à la fois aux néophytes et à ceux dont les connaissances sont déjà bien établies et qui veulent se renforcer sur certains sujets bien précis.

La boîte à outils se présente en plusieurs rubriques, qui « suivent un cheminement logique », comme le précise Sanaa Moussaid, Vice-Présidente du CSOEC responsable de la transformation et de la stratégie numérique. Les rubriques sont les suivantes :

  • sensibiliser ;
  • choisir sa stratégie ;
  • équiper son cabinet ;
  • anticiper.

Sensibiliser les collaborateurs puis choisir la stratégie adaptée au cabinet

La première partie, nommée « Sensibiliser », s’adresse plutôt aux débutants mais elle peut aussi servir à ceux qui ont besoin de rafraîchir leurs connaissances. En pratique, cette rubrique regroupe des fiches thématiques, par exemple sur la cybersécurité. « C’est un sujet qui doit se travailler au quotidien. Une formation ponctuelle ne suffit pas » affirme Dominique Perier. La rubrique comporte aussi des « kits mission », utiles pour sensibiliser les collaborateurs sur un sujet précis. « Cette rubrique est faite pour faire comprendre les enjeux aux uns et aux autres. C’est très synthétique : il s'agit de comprendre le sujet sans rentrer dans le détail » indique Sanaa Moussaid.

La deuxième rubrique, « Choisir sa stratégie », sert une fois que les collaborateurs ont été sensibilisés à ces questions. Il s’agit ici par exemple de « bâtir les services de demain » en faisant par exemple un test d’affinité de son cabinet pour certaines missions, en réalisant des auto-diagnostics pour savoir où en est le cabinet et comment s’améliorer ou encore, en consultant des kits d’accompagnement marketing... Plusieurs fiches sont présentes dans la rubrique, permettant ainsi d'évaluer la maturité numérique de son cabinet ou les compétences digitales de ses collaborateurs.

Approfondir ses connaissances et prospecter les marchés de demain

La troisième rubrique, « Équiper son cabinet », permet quant à elle de réellement rentrer dans le vif du sujet. Des guides étoffés d’une cinquantaine de pages sont disponibles, par exemple sur le cloud ou la dématérialisation. Enfin, la dernière rubrique, « Anticiper », permet à ceux qui ont bien avancé de prospecter sur des sujets comme l’intelligence artificielle ou la blockchain. Elle comporte des guides détaillés d’une vingtaine de pages.

Cette boîte à outils est disponible gratuitement sur l’extranet du site du Conseil de l’Ordre. Elle est disponible aussi bien pour les experts-comptables que pour leurs collaborateurs, les mémorialistes et les stagiaires. Sanaa Moussaid et Dominique Perier précisent d’ailleurs que « les cabinets peuvent ajouter leur logo sur les fiches pour préparer et sensibiliser les clients ». Il y a donc aussi un intérêt marketing !

Globalement, cette boîte à outils se veut accessible, flexible et adaptable. « Ce n’est pas un roman » indique Dominique Perier. « On peut juste aller chercher les informations nécessaires sans avoir à tout aborder. »

Raphaël Lichten

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.