Les experts-comptables face à l'équation du marketing

A LA UNE
Outils
TAILLE DU TEXTE

Après une première grande conférence dédiée à la marque, le Congrès 2020 du CSOEC proposait une deuxième conférence sur le thème : comment créer le besoin et convaincre ou comment résoudre l'équation du marketing ?

Un moment pour présenter une méthode, écouter des experts sur les dernières actualités du marketing et aussi pour recevoir des conseils afin de développer son cabinet. La conférence était animée par Frédérique Goigoux, expert-comptable et Co-Rapporteure du Congrès, Geneviève Mottard, Présidente de l'Ordre des CPA du Québec, Eric Singler, entrepreneur et spécialiste du « nudge », et Stéphane Mallard, entrepreneur et conférencier.

Les récentes évolutions technologiques relatives à l’automatisation des tâches comptables façonnent une nouvelle approche du métier. Les experts-comptables sont obligés de se renouveler dans leurs méthodes pour ne pas perdre du chiffre d’affaires. Une des meilleures entrées est le développement des « soft skills ».

Pour Stéphane Mallard, le développement technologique est nécessaire pour la survie des cabinets, car tous les cabinets en profitent, mais il est totalement insuffisant pour se différencier et gagner des parts de marché.

Pensez-vous que votre profession ait une image « boring » ?

L’image de l’expert-comptable est assez terne dans l’imaginaire collectif.

Geneviève Mottard présente la méthode utilisée au Québec pour dynamiser cette « perception d’une profession d’une platitude inouïe ». Au-delà de ses compétences techniques, l’expert-comptable peut assister le chef d’entreprise dans la mise en place de sa stratégie. La Présidente de l’Ordre des CPA du Québec insiste sur le fait qu’il faut marketer cette aptitude qui est trop souvent ignorée. A coups de campagnes de publicité à la télévision et dans le métro, la profession a su jouer sur les stéréotypes pour trouver sa nouvelle notoriété. Le résultat a été immédiat : image renouvelée, la profession est devenue plus attractive pour les étudiants et les entrepreneurs ont pris conscience qu’un expert-comptable a plus que des compétences financières à proposer. Elle ajoute : « Osez, n'ayez pas peur de faire un peu d'autodérision pour changer votre image. »

Etes-vous « nudgé » ?

Eric Singler, spécialiste du « nudge », présente cette science comportementale qui cherche à encourager les bons comportements pour l’individu, la communauté ou la planète, sans les imposer, « sans être de la manipulation ». Il raconte une expérience pour expliquer ce concept : si on présente le même traitement à deux groupes de médecins en expliquant au premier qu’il affiche un taux de survie de 10 % et au second qu’il connaît un taux de mortalité de 90 %, huit médecins sur dix se disent prêts à le tenter dans le premier cas et seulement un sur deux dans le second. Et pourtant, l’information est strictement la même dans les deux cas... Eric Singler souligne qu’il faut « s’éveiller aux sciences comportementales pour aller au bout de votre démarche marketing ».

Il explique : « Nous pensons tous prendre des décisions logiques, basées sur la raison, alors que nous sommes avant tout des êtres éminemment sociaux, émotionnels, contextuels et influencés par de nombreux biais. » En effet, le changement d’un seul mot, l’emplacement d’une question dans un formulaire ou la couleur d’un visuel peut changer l’ensemble d’une campagne.

Et le marketing du cabinet comptable dans tout ça ?

Frédérique Goigoux présente les Fiches Mark'actions créées pour le 75ème Congrès du CSOEC. Elles s'articulent autour de la stratégie, l’offre et la communication. Structurées en 26 fiches, elles se composent du top 10 des « best practices », de témoignages, de liens hypertextes pour approfondir et de nombreux conseils pour mettre en place sa stratégie marketing.

Yannick Nadjingar-Ouvaev

Nous utilisons des cookies pour nous permettre de mieux comprendre comment le site est utilisé. En continuant à utiliser ce site, vous acceptez cette politique.